Profils des employés

Mélanie Lelièvre participe au développement de l’ensemble des activités du Corridor appalachien. En tant que directrice générale, elle contribue directement à la coordination de projets spécifiques, administre la gestion des ressources humaines et financières, contribue au rayonnement de l’organisation et au développement de partenariats.

 

Mélanie a de fortes compétences en gestion d’organismes et de projets environnementaux. Avant de joindre les rangs du Corridor appalachien, elle a occupé divers postes de direction, notamment au sein d’une grande entreprise de services environnementaux où elle dirigeait une équipe de cinq directeurs et vingt-cinq professionnels. Bachelière en sciences agronomiques, spécialisée en agriculture biologique, c’est avant tout la protection de l’environnement et la biologie qui l’ont attirée au sein du Corridor appalachien dès 2007.

Martine Ruel occupe le poste de directrice intendance et partenariats. Elle veille à entretenir et maximiser les liens avec les nombreux partenaires et collaborateurs, notamment les membres affiliés, les instances municipales, le milieu universitaire ainsi que celui de la conservation. Elle coordonne aussi tout le volet mise en valeur et gestion des aires protégées de l’organisme.

 

Avant de se joindre à notre équipe, Martine a été coordonnatrice de la Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire (CRRNT) de la Montérégie-Est durant les sept dernières années et également directrice de l’Organisme de bassin versant (OBV) de la rivière Yamaska de 2002 à 2007. Géographe de formation, Martine s’intéresse à tout ce qui touche les milieux naturels et l’amélioration de la qualité de l’environnement. Passionnée de vélo, de nage et de randonnée, la nature au sens large et la qualité des paysages sont pour elle un terreau essentiel.

Clément Robidoux est directeur de la conservation. En tant que biologiste spécialisé en écologie, il est responsable des inventaires et des évaluations écologiques ainsi que de l’élaboration des plans de conservation du territoire. Clément a d’ailleurs coordonné l’étude et co-rédigé le premier rapport sur l’identification et la validation préliminaire d’un réseau de corridors naturels au sein du territoire d’action de Corridor appalachien. Il est aussi responsable du suivi des espèces en péril sur le territoire d’action de l’organisme. Il siège d’ailleurs au sein des groupes de mise en œuvre du rétablissement de deux de ces espèces.

 

Avant de se joindre à l’équipe de Corridor appalachien, Clément avait travaillé au sein d’une entreprise spécialisée en gestion du traitement des eaux usées. Il a aussi effectué un stage financé par l’Agence canadienne de développement international (ACDI) qui portait sur une étude d’impacts et un suivi environnemental de projets de développement au Mali.

Victor est spécialisé en ornithologie, en chiroptérologie (étude des chauves-souris) et en botanique. En tant que coordonnateur à l’acquisition des connaissances, il s’occupe de l’équipe responsable des évaluations écologiques et des suivis d’espèces à statut. Il est responsable des projets d’étude et d’aménagement de passages fauniques autour de l’autoroute 10. Il est aussi coordonnateur et fondateur du programme Conservation Chauve-souris des Cantons-de-l ’Est.

 

Il possède un baccalauréat en écologie, ainsi qu’une maîtrise en gestion de l’environnement. Avant de se joindre à Corridor appalachien, il a travaillé en Équateur comme responsable du département des oiseaux d’un centre de réintroduction. Il a participé à de nombreux suivis d’oiseaux champêtres en Estrie et en Montérégie. Il a été biologiste à la Fondation SETHY où il a participé à de nombreux projets de conservation dans les tourbières de la Haute-Yamaska. Il est aussi apiculteur et a longtemps été coordonnateur de Ruche Campus à Sherbrooke. 

Frédérique Vuillermoz participe activement au rayonnement de Corridor appalachien dans les communautés locales et scientifiques. En tant que coordonnatrice des communications et de la philanthropie elle met en place les stratégies de visibilité et de financement de l’organisme. En plus de mettre à jour le site web, les médias sociaux et de produire le bulletin biannuel de Corridor appalachien, elle veille également au bon déroulement des différents évènements organisés.

 

Possédant un baccalauréat en communication et politique de l’Université de Montréal, Frédérique est une passionnée de communication. Multidisciplinaire dans son domaine, elle aime autant la rédaction, les relations publiques, la création de stratégies de communication, que la gestion des réseaux sociaux. Estrienne d’adoption depuis 5 ans, elle a quitté Montréal pour venir s’installer dans les Cantons de l’Est suite à un coup de cœur majeur pour la région. Avant de rejoindre l’équipe de Corridor appalachien, elle a occupé pendant plus de 2 ans le poste de coordonnatrice du développement et des communications au Marais de la Rivière aux Cerises, à Magog.

Myriam s’occupe de tout ce qui touche la comptabilité. Elle est responsable de la tenue des livres comptables, de la production de la paie, de la préparation des documents financiers mensuels et des documents de fin d’année . Elle réalise aussi diverses analyses comptables et de performance des activités de l’organisme.

 

Elle détient un baccalauréat et un diplôme d’études supérieures en sciences comptables et est spécialisée en comptabilité de gestion et en finance. Avant de se joindre à l’équipe de Corridor appalachien, elle a travaillé comme adjointe au contrôleur et comme analyste financier au sein de différentes entreprises.

Patrice est responsable de la géomatique et de la cartographie. Il produit de nombreuses cartes utilisées à plusieurs étapes des projets de conservation. Il veille à maintenir et à bonifier les bases de données géographiques utilisées au Corridor appalachien. Il réalise des analyses spatiales, de la modélisation et produit diverses statistiques à propos du territoire. Il s’occupe aussi du développement d’outils permettant l’automatisation des tâches et du support informatique.

 

Sa curiosité pour les milieux naturels l’a amené à compléter un diplôme d’études collégiales en bioécologie. Au cours de cette formation, il a touché à la géomatique, science qui a suscité un vif intérêt chez lui. Après deux ans à exercer le métier de technicien en bioécologie, il a entrepris des études de premier cycle en géomatique appliquée à l’environnement à l’Université de Sherbrooke.

 

Corridor Appalachien lui permet de conjuguer ses connaissances sur le milieu naturel, son intérêt pour les technologies de l’information, et ses valeurs en faveur de la protection des milieux naturels et de l’environnement.

David coordonne la gestion des aires protégées pour Corridor appalachien, en plus d’être responsable de la mise en valeur. Il supervise la surveillance des propriétés et coordonne le travail des aménagistes et des patrouilleurs. David assure un suivi de l’ensemble des infrastructures des propriétés appartenant à Corridor appalachien et de la Réserve naturelle des Montagnes-Vertes. Il participe aux demandes de fonds, produit des rapports qui mettent en lumière l’état de la situation et coordonne la mise en oeuvre de solutions. Enfin, David intervient auprès des chasseurs, randonneurs et voisins afin d’assurer la sécurité et le respect des règlements par nos visiteurs.

 

Après quelques années d’expérience en construction et en plein air, David a complété une technique en bioécologie au Cégep de Sherbrooke. Il détient une formation solide en écologie, qu’il combine avec ses acquis manuels afin de mener à bien son travail. David a aussi travaillé comme guide-interprète et patrouilleur au Parc d’environnement naturel de Sutton (PENS) avant de se joindre à l’organisme. Amant de la nature, David s’y recueille dès qu’une occasion se présente!

Mélanie Frenette est chargée d’accompagner l’équipe de Corridor appalachien dans la construction des nouveaux bureaux de l’organisme. Mélanie contribue également à l’avancement de différents dossiers de conservation.

 

Précédemment, elle a œuvré à titre de directrice technique au sein d’une firme de génie-conseil. Sa formation en environnement lui a permis de s’impliquer activement au sein d’équipes multidisciplinaires afin de développer une vision globale des actions à mettre en œuvre pour la réalisation de projets complexes et diversifiés. Elle s’est par ailleurs impliquée à titre d’administratrice au conseil de la Société de conservation du mont Brome.

Marc a fait sa carrière en développement des affaires et suivi de comptes corporatifs pour de grandes entreprises privées et PME en France et au Québec. Il a œuvré dans plusieurs industries telles que l’emballage, la pharmaceutique, la cosmétique et le recrutement.

 

Sensible à la cause environnementale et désireux de contribuer à la préservation de la faune et des milieux naturels, Marc entreprend en 2019 un changement d’orientation en suivant une formation de 2ième cycle en environnement à l’université de Sherbrooke. Il a rejoint l’équipe du Corridor Appalachien en juin 2020.  Marc est aussi apiculteur amateur.

D’abord anthropologue de formation, elle possède plusieurs années d’expérience à sensibiliser et animer une diversité de clientèles et de partenaires. Elle a toujours été impliquée dans la mobilisation collective, les maillages territoriaux et la protection des écosystèmes, tant au niveau local et qu’international. Également détentrice d’une maîtrise en gestion de l’environnement, elle se spécialise dans l’agriculture durable et la conservation de la biodiversité et des milieux naturels.

Amante de la nature, Mélanie s’intéresse surtout à l’herpétologie, à l’ornithologie et à la botanique. Elle aime aussi animer des activités et sensibiliser à l’importance de préserver les milieux naturels. Son principal rôle au sein de Corridor appalachien est de collaborer aux inventaires sur le terrain, aux suivis d’espèces et à la production de rapports d’évaluation écologique.

Mélanie possède un baccalauréat en sciences biologiques et écologiques ainsi qu’un baccalauréat en communication, rédaction et multimédia. Avant de se joindre à l’équipe, elle a notamment occupé les postes de chargée de projets à la conservation au Zoo de Granby, de technicienne de la faune dans un Comité ZIP et de guide-interprète en biologie dans un centre d’interprétation. Elle a participé bénévolement à de nombreux suivis d’oiseaux, d’amphibiens et de reptiles en Estrie, en Montérégie et en Mauricie, entre autres pour l’Organisme de bassin versant de la Yamaska et l’organisme Études d’Oiseaux Canada. Elle s’est également impliquée à titre de secrétaire pendant plusieurs années au conseil d’administration de l’ACNSS (Association de conservation de la nature de Stukey-Sud), un de nos membres affiliés.

André assiste les propriétaires et les guide à travers les étapes menant à la conservation de leurs terres. Ces étapes comprennent notamment la négociation d’ententes de conservation. Il participe à la planification des actions de conservation et travaille de concert avec les autres conseillers pour atteindre les objectifs de la stratégie de Corridor appalachien.

 

Avant de se joindre à l’équipe de Corridor appalachien, André a travaillé pendant plus de 27 ans pour Environnement Canada. D’abord chercheur à l’Institut national de recherche en hydrologie, il a par la suite occupé plusieurs postes de gestion où il s’est penché sur d’importants dossiers comme le Plan d’action Saint-Laurent, la coopération internationale en matière d’environnement, la gestion des données et des connaissances et, enfin, le Musée de la Biosphère de Montréal. Il a aussi été directeur de la Fondation du Musée de la Biosphère pendant quelques années. Enfin, il est coauteur du livre Éléments d’hydrologie. André détient un baccalauréat et une maîtrise en géographie physique de l’Université de Sherbrooke.

Marie-Hélène possède plus de 20 ans d’expérience dans divers rôles en communication d’entreprise, marketing, relations avec les médias et philanthropie dans les secteurs privé et public et dans un large éventail d’industries dont les pâtes et papiers, l’aluminium, l’énergie, les sports amateurs et le milieu universitaire. . Ses points forts professionnels, notamment son travail aux Jeux olympiques de 2006 à Turin et aux Jeux olympiques de 2010 à Vancouver.